CAF: l’espionnage va bientôt commencer pour lutter contre les fraudes évaluées à 304 millions d’euros chaque année !

Face à l’ampleur des fraudes qui sévissent au sein de la CAF, l’institution a décidé de prendre des mesures radicales !

Les prestations de la CAF sont sujettes chaque année à des fraudes dont la valeur est évaluée à 304 millions d’euros. Pour remédier à ce fléau, l’Etat a décidé d’espionner les allocataires de ces aides sociales. 

CAF : l’Etat sort les gros moyens pour lutter contre les fraudes

Les allocataires de la CAF devront se plier à une nouvelle règle au cours des mois à venir en France. A cause des dettes liées aux fraudes, l’Etat a décidé de changer la donne ! En effet, au cours de l’année 2018, ces opérations illicites ont fait perdre à la CAF la somme conséquente de 304 millions d’euros. Dernièrement, Gabriel Attal a fait une annonce concernant les projets de l’exécutif visant à lutter contre ces fradeurs. 

Il s’agit de la mise en place d’un dispositif permettant de détecter facilement les malfrats. Il faut savoir que la majorité d’entre eux sont des allocataires qui voyagent souvent par avion. Pourtant, les conditions d’éligibilité à ces allocations incluent principalement le fait d’habiter à titre permanent en France. 

Les allocataires seront désormais espionnés ! 

Au micro de BFMTV, Gabriel Attal explique : “De nos jours, les caisses de la sécurité sociales sont capables de vérifier certaines informations incluant les factures d’électricité et les transactions bancaires”. Mais ce n’est pas tout ! Pour renforcer la lutte contre les fraudes, l’Etat prévoit d’instaurer un dispositif permettant de vérifier la présence effective d’un allocataire de la CAF sur le territoire français. 

A ce propos, le ministre a fait savoir que les Caisses de la sécurité sociale auront le droit de consulter les fichiers PNR en la possession des compagnies aériennes en cas d’incertitudes sur le lieu de résidence exact d’un de ses adhérents. De cette manière, il sera plus facile de vérifier quand est ce que la personne en question a pris son envol pour l’Hexagone. Espérons qu’avec cette nouvelle mesure, le nombre de fraudes va enfin diminuer !