CAF : cette prime de 598 euros souvent passée aux oubliettes, êtes-vous concernés ?

Certaines primes octroyées par la CAF sont passent souvent aux oubliettes car les bénéficiaires omettent de les réclamer. Parmi elle figure cette aide de 598 euros…

En France, la Caisse d’allocations familiales délivre chaque année une large variété de prestations sociales pour venir en aide aux plus démunis. Aussi incroyable que cela puisse paraître, certains allocataires oublient pourtant de réclamer ces droits. 

Le RSA : l’une des primes essentielles de la CAF 

Le revenu de solidarité active (RSA) figure pami les aides les plus courantes octroyées par la CAF. Mais encore faut-il remplir les critères requis pour pouvoir en bénéficier. Ce précieux coup de pouce représente un complément de revenu non négligeable pour les chômeurs inscrits chez Pôle Emploi. Dans ce cas, il faudra déclarer les indemnités chômage perçus au moment de réclamer le RSA auprès de la CAF. Ce qui inclut les éventuels revenus et l’ARE (allocation d’aide au retour d’emploi). 

Un chômeur célibataire n’ayant pas d’enfant à charge touchera par exemple une ARE  mensuelle de 250 euros. Pour ce même profil, le montant du RSA sera de l’ordre de 598 euros. En tout, il percevra donc 325,52 euros de RSA par mois. Pourtant, le taux de non-recours à ce type d’aide avoisine aujourd’hui les 10%. Résultat, plusieurs milliards d’euros dorment dans les caisses publiques chaque année. 

Un taux de non recours anormalement élevé

Selon les estimations de la DREES, il y aurait 600 000 familles qui toucheraient le RSA dans l’Hexagone. Malheureusement, 20% d’entre eux ne réclament pas leur droit. A titre indicatif, le RSA s’obtient par déduction de la valeur forfaitaire avec les différentes ressources du bénéficiaire. La valeur forfaitaire va varier en fonction de la taille du foyer. Pour savoir si vous êtes éligible à cette aide, rendez-vous sur le site officiel de la CAF pour se servir du simulateur en ligne. Il vous donnera également un aperçu de la prime qui vous sera délivrée, le cas échéant.