CAF : cette nouvelle devrait réjouir les allocataires de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

Si vous faites partie des allocataires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) délivrée par la CAF, vous pouvez vous réjouir à la suite de cette nouvelle encourageante ! 

En cette période de forte inflation, la caisse d’allocations familiales s’active pour permettre aux plus démunis de vivre dans de meilleures conditions. A ce propos, une nouvelle réjouissante vient de tomber concernant l’allocation adultes handicapés ou AAH. Le point à travers cet article ! 

La CAF continue de soutenir les Français

Avec la flambée des prix qui fragilise le pouvoir d’achat des Français, ces derniers ont plus que jamais besoin des aides financières octroyées par la CAF. Ces coups de pouce ont pour objectif d’aider les plus démunis à joindre les deux bouts. Parmi eux figure le RSA, la prime d’activité, l’APL mais aussi l’AAH. Cette-dernière en particulier s’adresse aux Français qui sont en situation de handicap.

Pour en profiter, il convient de remplir le formulaire dédié disponible sur le site de la CAF via l’espace personnel. Un simulateur en ligne est également à la disposition des allocataires pour les aider à calculer le montant de l’aide. La déclaration se fait sur la base des revenus imposables, les rentes ou encore les revenus de placement. Les personnes éligibles à l’AAH devront ensuite remettre le formulaire rempli à la CAF dans les délais impartis.

L’AAH revalorisée en 2023

Compte tenu du taux d’inflation qui a atteint un record cette année, l’Etat a décidé de procéder à une revalorisation de plusieurs prestations sociales de la CAF. C’est notamment le cas de l’allocation aux adultes handicapés. Notons que son montant va varier en fonction de plusieurs paramètres : le plafond de ressources, le taux d’invalidité et la taille du foyer. 

Dans l’Hexagone, la valeur maximale de cette aide était auparavant fixée à 956,65 euros par mois. Mais depuis le début de ce mois, avec la revalorisation, ce plafond est porté à 971,37 euros par mois, soit une augmentation de 5,6%.