CAF: cette aide de 330€ par mois que tout le monde oublie de demander, conditions pour en bénéficier

Si le gouvernement se donne tous les moyens pour mettre en place la solidarité à la source, c’est notamment en vue de lutter contre le taux de non-recours qui demeure encore élevé sur plusieurs des prestations sociales octroyées par la caisse d’allocations familiales.

Avec l’inflation qui ne cesse de progresser, le quotidien des Français devient de plus en plus difficile. Dans un tel contexte, toute aide est la bienvenue. C’est dans cette optique que notre rédaction souhaite vous présenter l’aide méconnue de la CAF de 330€ par mois, à laquelle beaucoup de personnes ont droit mais que tout le monde oublie de demander. Voici les conditions pour en bénéficier.

CAF: cette aide de 330€ par mois que tout le monde oublie de demander, conditions pour en bénéficier

Il s’agit du revenu de solidarité active dont le montant varie selon les ressources et la situation professionnelle et familiale de la personne bénéficiaire.

Une étude de la Drees portant sur le non-recours au RSA, révèle que« 16% des femmes seules avec enfants éligibles à la prestation seraient en situation de non-recours au RSA contre la moitié (49%) des couples éligibles sans enfant. Il en va de même pour 15% des locataires en HLM contre 33% des locataires du parc privé et 61% des propriétaires (y compris accédants). 

Toujours selon la Drees, « le taux de non-recours au RSA n’a pas bougé depuis 2010 » et « au total, est-il indiqué, les sommes non versées du fait du non-recours au RSA atteindraient 750 millions d’euros, par trimestre ».

Cette aide s’adresse particulièrement aux personnes âgées de 25 ans ou plus, résidant en France et n’ayant pas suffisamment de ressources nécessaires pour subvenir à leurs besoins.

Dans certains cas, les moins de 25 ans peuvent également y prétendre.

Voici comment se fait le calcul.

On estime que la somme mensuelle du RSA à laquelle ils auraient droit est d’environ 330 euros en moyenne. Ce montant moyen est calculé par unité de consommation, qui est attribuée différemment en fonction de la composition du foyer.

  • 1 UC pour le premier adulte,
  • 0,5 UC pour chaque personne supplémentaire dans un couple sans enfant ou une famille monoparentale avec un enfant,
  • 0,3 UC pour le premier enfant dans un couple et le deuxième enfant dans une famille monoparentale,
  • et 0,4 UC pour chaque enfant supplémentaire.