Avez-vous droit à cette aide de 428 euros de la CAF ? Voici les conditions d’éligibilité à remplir.

La CAF offre plusieurs soutiens financiers, dont cette aide de 428 euros. Cependant, quoiqu’elle soit utile, beaucoup ignorent son existence. Dans cet article, on va vous dévoiler des détails importants concernant ce dispositif d’aide.

La CAF au cœur de l’action pour soutenir les Français

L’inflation a causé beaucoup de victime et a engendré une baisse du pouvoir d’achat de nombreux Français. Cependant, des aides économiques ont permis aux ménages d’alléger leur souci financier. Parmi cela, la prime d’activité permet à certains foyers aux faibles revenus de sortir de la misère.

La caisse des allocations familiales a fixé le montant à 598 euros pour les indépendants, fonctionnaires ou salariés. Quant au revenu de solidarité active, cette prime de 607 euros vise à subvenir aux besoins des individus sans emploi. Mais pour inciter le retour à l’emploi, le gouvernement a instauré une autre condition importante pour la percevoir. En fait, il oblige les bénéficiaires à effectuer 15 h de travail.

Une aide de 428 euros méconnue

La caisse des allocations familiales ou la CAF est un organisme qui soutient les allocataires à subvenir à leur besoin quotidien. Dans le cas d’arrêt de travail d’un des parents, ce soutien financier leur permettra de subvenir au besoin de leur enfant. Cette annotation est même inscrite sur le site web de la caisse des allocations.

Ainsi, tous les parents sont concernés par cette mesure, le père comme la mère, d’un enfant de moins de 3 ans. Elle touche également le cas de l’enfant adopté âgé de moins de 20 ans. Par ailleurs, le montant forfaitaire dépend du revenu de l’activité professionnelle de l’allocataire.

Toutefois, il subsiste une allocation qui reste encore inconnu par certains. Il s’agit de la prestation partagée d’éducation de l’enfant ou PreParE. Grâce à cette aide financière, le bénéficiaire pourra recevoir un prime de 428 euros en cas de cessation de travail que ce soit partiel ou total.

PrePaRe et AJPP : des aides méconnues

Toutefois, la valeur du PrePaRe varie en fonction du temps de travail effectif. D’ailleurs, le montant devrait situer entre 50 % et 80 % pour pouvoir toucher la somme de 160 euros.

L’AJPP ou allocation journalière de présence parentale fait partie des allocations qui sont encore méconnues par le grand public. Ce soutien financier de présence parentale est versé aux parents qui prennent en charge un enfant touché par une maladie grave. Ou s’il est atteint d’un accident ou bien handicapé. La valeur journalière de l’allocation est de 58,59 euros ou 29,30 euros la demi-journée.

Par ailleurs, un complément payé par mensualités sera versé aux parents. Si ces derniers effectuent des dépenses en lien avec l’état de santé de leur enfant. Le montant est de 112,23 euros et est accordé sous certaines conditions.