Besoin de booster vos entrainements physiques ? Les trackers de fitness peuvent représenter une solution idéale !

De récentes études scientifiques ont permis d’établir un lien entre les trackers de fitness et les performances physiques liées à leur utilisation. On vous dit tout !

Avec la révolution de la technologie, nous avons aujourd’hui accès à diverses applications incluant les trackers de fitness qui peuvent aider les sportifs à améliorer leur entrainement. Le point à travers cet article !

Trackers de fitness : des résultats scientifiquement prouvés

Les scientifiques ont découvert que les sujets souffrant de diabète et des diverses maladies liées au surpoids peuvent améliorer leur activité physique en se servant des trackers de fitness. Selon les résultats de ces recherches, ces applications de suivi augmentent le sens de la responsabilité poussant ainsi les utilisateurs à se surpasser au cours de leur entrainement physique. Les experts préconisent toutefois de ne pas faire de « fixette » sur les chiffres et de s’en servir uniquement pour progresser.

En effet, les personnes obèses et diabétiques qui ont utilisé ces applications ont pu améliorer leurs activités physiques. C’est en tout cas ce que supposent les auteurs de l’étude publiée récemment dans JAMA Network Open. Pour aboutir à ces résultats, les chercheurs se sont penchés sur des essais cliniques auxquels un panel de 4 200 volontaires a participé. Au bout de 15 semaines, les participants ont augmenté de manière significative les fréquences d’entrainement.

Ces applications procurent différentes informations incluant par exemple le nombre de pas réalisé. Celui-ci a fait l’objet d’une augmentation dans 70% des cas observés. Les experts au sein de Health and Human Services suggèrent aux adultes de s’entrainer à hauteur de 150 à 300 mn à rythme modéré en optant pour des exercices d’aérobie ou de la marche rapide.

Quels sont les avantages de ces applications de suivi ?

« La motivation est primordiale lorsqu’il s’agit de faire des exercices physiques une habitude surtout en période de stress », affirme Nancy Lin, experte en nutrition et fitness chez YogaSix GO. Cette dernière ajoute : « Sortir de la crise sanitaire et se mettre au sport n’est pas évident surtout lorsqu’on doit réaliser de nouvelles choses, la motivation peut s’estomper à partir du moment où les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes ».

A cet effet, les applications de suivi jouent un rôle crucial en améliorant la sécurité personnelle tout en saisissant la performance globale du corps humain. « Les podomètres et autres applications de tracking sont parfait pour mesurer la progression lors de l’entrainement », souligne le Dr Larry Nolan.

Ces dispositifs sont également parfaits pour faciliter le travail des professionnels de santé dans l’accompagnement de leurs patients grâce à des données fiables. « Bien que le tracker ne donne pas une précision sur le nombre de kilomètres parcourus, il apporte un aperçu des comparaisons quotidiennes de chaque activité », précise le spécialiste.

Un défi personnel

Toujours selon Nolan, les trackers de fitness améliorent la motivation dans la mesure où l’utilisateur prend conscience de l’importance du défi qu’il a décidé de relever. A ce propos, il recommande de réaliser une « introspection » afin d’accorder la priorité à ce que l’on désire. Comme le souligne le médecin : « Il n’y a pas besoin de réaliser quelques pas pour ensuite passer à 15 000 pas le jour d’après. Une fois que vous avez fixé des objectifs réalistes, vous allez réaliser petit à petit les changements sur votre corps ».

Comment fixer les objectifs de fitness ?

Pour optimiser le programme de remise en forme, l’expert livre quelques astuces simples et pratiques :

  • Privilégier les balades à l’issue du déjeuner ou après le dîner
  • Faire de l’état de santé une priorité quelles que soient les obligations à remplir sur le niveau personnel et professionnel
  • Ne pas craindre l’échec
  • Se récompenser pour chaque objectif réalisé
  • Toujours rester positif en améliorant progressivement le rythme d’entrainement

Les contraintes à ne pas négliger

Si vous avez tendance à vous appuyez sur les chiffres, vous allez sans doute être réticents à l’idée d’utiliser ces dispositifs de tracking. « A partir du moment où l’habitude est poussée à l’extrême, la paix intérieure commence à être stabilisée. D’où l’intérêt de ne pas se focaliser sur les chiffres lorsqu’on utilise des trackers de fitness », explique le Dr Lin.

De son côté, M. Nolan souligne : « Il n’existe aucun inconvénient à accéder librement à ces données en vue d’adapter le quotidien. Ces informations servent d’ailleurs d’appui à la prise de décision sur les habitudes alimentaires à adopter par exemple ». Le but est de faire preuve de persévérance en vue d’améliorer davantage les résultats et se surpasser au quotidien.

Les autres alternatives aux applications de suivi

Si vous êtes du genre à être obsédé par les chiffres, il est vivement déconseillé d’utiliser des trackers de fitness. A la place, le Dr Lin recommande d’opter pour des activités plus relaxantes à l’instar du yoga et de la méditation pour favoriser l’équilibre entre le corps et l’esprit. Cette recommandation s’applique notamment chez les personnes qui souffrent de stress et de surmenage. A ce propos, l’expert souligne : « Cela contribue à améliorer l’inflexibilité cognitive tout en favorisant l’auto-compassion ».

Pour éviter de faire une fixette sur les données fournies par les trackers de fitness, il est conseillé de :

  • Reconnaître les particularités des compulsions à l’origine des perturbations dans le programme de remise en forme. Il est important de s’en méfier avant qu’elles ne deviennent problématiques.
  • Opter pour des méditations accompagnées en vue de favoriser la relaxation et le bien-être

Attention ! Certaines applications de suivi peuvent fournir des données non crédibles. Il est donc important de savoir les reconnaître et surtout de ne pas se tromper dans la manière de les interpréter. C’est pourquoi il est préférable de confier ce rôle à un professionnel pour éviter de déployer des efforts qui, au final, n’aboutissent à rien.

« Les informations fournies par les trackers sont utiles dans la mesure où elles sont exploitées de manière appropriée. Il ne s’agit pas non plus d’une nécessité dans l’efficacité des activités physiques », précise Nolan avant de conclure : « Nous n’avons pas tous les mêmes objectifs et les circonstances diffèrent suivant le profil de chacun : antécédents médicaux, conditions physiques, âge… ».