Anne-Sophie Lapix écartée, l’initiateur de ce boycott n’est autre qu’Emmanuel Macron, voici les raisons

Anne-Sophie Lapix serait écartée des débats politiques en France. Derrière cette décision se trouve le président français, Emmanuel Macron. La journaliste de TF1 met les points sur les i.

Anne-Sophie Lapix écartée

Les rumeurs circulent sur les préférences du Président de la République envers les journalistes. Apparemment, Emmanuel Macron aurait des préférences et imposerait avec qui il souhaite être interviewé. D’ailleurs, Anne-Sophie Lapix n’est pas incluse dans ses favoris. En tout cas, c’est ce qu’à révéler des sources anonymes dans Le Parisien.

Des enquêtes indiquent qu’Emmanuel Macron évite les journaux télévisés trop critiques et agressifs.  Ainsi, la journaliste de France 2 en fait partie. D’ailleurs, son entourage à l’Élysée partagerait le même avis.

De son côté, la journaliste maintient que son JT de 20 h reste critique envers tous. Elle considère cela comme sa mission dans le service public.

La journaliste met les choses au clair

Pour mémoire, Anne-Sophie Lapix a pris les rênes du JT de 20 h sur France 2 en 2017. Souvenez-vous, c’était lors de la première élection présidentielle d’Emmanuel Macron. Il semble d’ailleurs que ce dernier n’a jamais montré d’enthousiasme pour se présenter sur ce plateau. Il a surtout privilégié ses entretiens avec Gilles Bouleau ou Jean-Pierre Pernaut.

La présentatrice de JT de 20 h de France 2 a confirmé que sa relation avec le Président était professionnelle et harmonieuse. La preuve ? Elle l’a reçu lors de la campagne électorale, aux côtés des autres candidats.

Lors du second tour de l’élection présidentielle de 2022, Anne-Sophie Lapix a été écartée pour le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. D’ailleurs, dans une interview accordée au Parisien, elle est consciente qu’elle n’était pas la première préférence des candidats.

En effet, la journaliste s’est démarquée de ses confrères par sa franchise et son esprit critique. Une attitude que l’Élysée n’apprécie pas et l’a prouvé à plusieurs reprises. Son absence de nombreux débats politiques est révélatrice. Cependant, cela n’a pas entravé sa carrière au sein de la chaîne publique numéro 2. Il semble que les politiciens soient peu enclins à répondre aux questions critiques des journalistes.