Aides parentales revalorisées : voici le nouveau barème de la CAF

Bonne nouvelle pour les bénéficiaires des aides parentales de la CAF. L’organisme a prévu de revaloriser cette aide en instaurant un nouveau barème. Voici les détails.

Tout savoir sur les aides parentales

Chaque mois, la CAF vient en aide à de nombreuses familles. Leur objectif est de soutenir les finances des plus précaires. Dans ce sens, elle dispose de plusieurs aides, mais celle que nous allons mettre en lumière dans cet article est les aides parentales. Ces coups de pouce financiers sont les bienvenus surtout en ce temps de crise où tout le monde peine à joindre les deux bouts.

D’ailleurs, ces aides sont multiples. Par exemple, on peut citer la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) après la naissance d’un enfant ou d’une adoption. Certains Français ont droit aux allocations familiales, une aide pour le loyer. En outre, il y a également l’allocation de rentrée scolaire qui s’adresse aux parents ayant des enfants scolarisés. À noter que son versement se fait annuellement. L’objectif de l’ARS est de financer l’achat des fournitures scolaires et les dépenses liées à la rentrée.

Cependant, il ne faut pas passer à côté de l’allocation de soutien familiale pour les familles monoparentales. Par contre, puisque ce sont des aides de la CAF, il y a forcément des conditions pour les percevoir. Ainsi, les aides parentales varient en fonction des revenus et les membres du foyer.

Des aides revalorisées

Pour venir en aides aux familles, la CAF collabore avec de nombreux partenaires. Dans ce sens, l’institution a signé une convention d’Objectifs et de Gestion avec le gouvernement. Cette coopération s’étend de 2023 à 2027. Ce qui annonce une excellente nouvelle pour les bénéficiaires des aides parentales. Cette convention récente prévoit des hausses dans les aides parentales en France. Le fonds national d’action sociale a augmenté de 9,9 % pour améliorer l’accueil des jeunes enfants.

De plus, le barème de la prestation de service unique a également augmenté de 9,9 % destinée aux garderies. En outre, il y a une hausse de 4,11 % dans le barème des prestations de services pour d’autres équipements. Ce n’est pas tout, les aides en faveur du BAFA et des assistants maternels seront doublées. Cette augmentation vise à encourager les professionnels de la petite enfance à se perfectionner dans l’accueil et l’éducation des enfants.