Aides de la CAF, de changements majeurs s’opéreront prochainement pour l’AAH, la prime d’activité et le RSA

Des aides de la CAF tels que l’AAH, la prime d’activité et le RSA feront l’objet d’une refonte. Le gouvernement va instaurer divers changements aux allocataires. Voici les détails.

Les aides de la CAF toujours aussi utiles

Chaque mois, la Caisse d’Allocations Familiales ne faillit pas à sa mission. En effet, elle propose multiples aides au français dans le but de leur offrir une vie décente. De surcroît, les ides permettent également de pallier l’inflation qui touche chaque foyer.

D’ailleurs, il y a de toutes sortes d’aides. Par exemple, les allocations familiales pour les familles qui ont moins de deux enfants de moins de 20 ans à charge. À préciser que le montant du coup de pouce dépend de la composition du foyer et de leurs ressources.

On peut également citer parmi les prestations de la CAF le complément familial destiné pour les familles nombreuses. Les bénéficiaires sont les familles composées de moins de trois enfants de plus de 3 ans.

Cette aide permet de garantir un revenu minimum aux bénéficiaires. Il s’agit du revenu de solidarité active ou RSA. Elle est versée pour les personnes sans ressources ou à faibles revenus. Le montant dépend de la composition familiale et des ressources du foyer.

Enfin, il a également les aides que la CAF verse mensuellement. Par exemple, l’aide personnalisée au Logement (AP) L, l’allocation de logement familiale (ALF). Sans oublier l’allocation de logement sociale (ALS).

Les changements apportés par le gouvernement

De nombreux changements s’opéreront dans quelques semaines pour des aides de la CAF. On peut citer par exemple le RSA, la prime d’activité, et l’AAH. Cela entre également dans le plan de lutte contre les fraudes. D’ailleurs, l’organisme a remarqué des erreurs de calcul pour renseigner des informations comme le montant net social. Pour réduire le taux de non-recours des allocations, la CAF instaure la solidarité à la source.

Cela permet également de faciliter les démarches pour l’obtention de ces coups de pouce. En effet, ce qui explique que les Français délaissent les aides est souvent en raison des démarches trop complexes. Dans ce sens, le gouvernement et la CAF jugent important de nouvelles mesures. Cela explique donc la modification de certaines allocations.

La solidarité à la source permet de réduire les fraudes. En effet, à partir de la rentrée 2023, le revenu net social déterminera si un allocataire est éligible aux aides de la CAF comme le RSA ou la prime d’activité. Concrètement, les bulletins de salaire vont comprendre la déclaration du montant net social.

Pour l’AAH destinée aux personnes en situation de handicap, la déconjugalisation sera instaurée. Seuls les revenus de la personne handicapée qui est prise en compte pour le calcul de l’aide pour devenir une allocation individuelle.