Affaire conclue : Caroline Margeridon violemment rembarrée, Sophie Davant crée la surprise sur France 2

Mercredi dernier, Sophie Davant était aux commandes de deux épisodes inédits d’Affaire conclue sur France 2. Durant l’émission, Caroline Margeridon s’est fait violemment rembarrer dans la salle des ventes. 

Dans la première partie de l’après-midi, Sophie Davant avait reçu Fatiha venue pour présenter un ensemble de vases aux acheteurs d’Affaire conclue. A la suite de l’expertise, l’objet a été évalué à 100 euros. Ce-dernier a rapidement suscité la convoitise en salle des enchères, notamment chez Caroline Margeridon et Damien Tison.

“ça va, on ne vous perturbe pas ?”

Alors que Caroline Margeridon et Damien Tison échangent dans la salle des ventes, Johan Ledoux s’est adressée à la vendeuse du jour. A un moment donné, il remet Caroline à sa place et Damien finit par balancer : “ça va, on ne vous perturbe pas ?”Au terme des enchères, c’est finalement Damien qui va s’emparer de la vase avec une somme de 60 euros.

Cet épisode proposé entre 16h15 et 17h01 a séduit une moyenne de 967 000 aficionados devant l’écran. Ce qui correspond à une part de marché de 16,2% pour la seconde chaîne. La chaîne publique enregistre ainsi un repli de 0,3 point sur la semaine associé à une baisse de 0,6 point en comparaison avec les performances de l’an passé. 

La deuxième partie de l’émission, diffusée entre 17h et 17h50 a en revanche, diverti 1,29 million de fidèles, soit 18% de l’ensemble du public de plus de quatre ans. Au cours de la semaine, le magazine d’enchères affiche un rebond de 0,5 point. Les résultats annuels affichent néanmoins un repli de 1,3 point.

Sophie Davant cartonne auprès de la fibre commerciale

En ce qui concerne la fibre commerciale, le deuxième épisode d’Affaire conclue a pu compter sur la présence de 10% des femmes responsables d’achats âgées de moins de 50 ans. Par conséquent, France 2 ferme le podium du classement sur cette cible très convoitée des annonceurs. Néanmoins, le programme affiche un score louable sur la cible commerciale en comparaison avec ses performances habituelles. Sophie Davant se retrouve ainsi au top auprès des responsables d’achats de moins de 50 ans.