Select Page

Un nouveau rapport charge l’Agence du médicament

Un nouveau rapport charge l’Agence du médicament

Il y a un an, la nouvelle formule du Levothyrox causait des effets secondaires indésirables sur près de 15 000 patients et soulevait une vive polémique. Depuis, une quarantaine de ces patients ont déposé une plainte contre le laboratoire Merck, qui fabrique le fameux médicament thyroïdien.

Pour répondre à cette succession de scandales sanitaires liés aux médicaments, Agnès Buzyn a commandé un rapport servant à jauger l’amélioration de l’information sur les médicaments. La Dépêche révèle un rapport très critique envers les autorités sanitaires. L’« absence d’anticipation » de la part des pouvoirs publics est, par exemple, fustigée.

Il en est de même, l’« absence de réaction face aux nombreux signaux facilement repérables sur la toile » ou encore la « minimisation du ressenti des patients ». Les médecins auraient souvent recours à l’argument de « l’effet nocebo » (l’inverse de l’effet placebo) pour mettre en doute la réalité du mal-être des patients.

En dehors des critiques ainsi exposées, le rapport met en avant quelques propositions. Parmi celles-ci, il y a la mise en place d’une plateforme « Médicament info service ». Un « effort accru de transparence » est également demandé. Par ailleurs, il est suggéré d’introduire le sujet dans les programmes scolaires et de « diffuser des messages urgents sur les vitrines numériques des pharmacies ». Enfin, les changements conséquents liés aux médicaments pourraient être envoyés aux patients par SMS.

Pour en savoir plus, Le Parisien a pu consulter le document

Légende : médicaments

Crédits : PxHere

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rendez-vous à 18h !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !