Réchauffement climatique : les terribles prédictions du Giec

Réchauffement climatique : les terribles prédictions du Giec

Le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a rendu ce lundi 8 octobre ses conclusions sur les conséquences possibles d’un réchauffement de 1,5°C et les moyens à mettre en œuvre pour limiter l’impact du changement climatique. Il s’agit de la limite que 197 Etats s’étaient engagés à respecter fin 2015, lors de la COP 21, à Paris. Dans ce cas de figure optimiste, les  conséquences sur la planète seront très graves.

Les espèces dépourvues de capacité à se déplacer assez vite souffriront d’une importante mortalité. De même, il faudrait des millénaires pour lutter contre les changements dans la chimie océanique produits par l’acidification. Ce changement climatique affectera tous les territoires, peu importe leur niveau de développement, mais spécialement les plus pauvres. Par ailleurs, déjà plus d’un quart de la population mondiale vit dans des régions où le thermomètre dépasse de 1,5°C la température moyenne au moins une saison par an. L’hémisphère Nord souffrira le plus de la multiplication et l’intensification des vagues de chaleur. Les risques d’inondation et de sécheresse seraient aussi renforcés, touchant principalement l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie. Les cyclones tropicaux deviendraient plus violents. Mais rester dans la limite de 1,5°C n’est pas non plus acquis. Cela demanderait « des transitions rapides et globales ». Les émissions de gaz à effet de serre doivent être drastiquement réduites. Le charbon par exemple devrait représenter moins de 2 % de la production d’électricité en 2050, tandis que les énergies renouvelables devraient atteindre 70 % à 85 % de la production. De tels changements nécessitent des investissements annuels quatre à cinq fois plus élevés que ceux de 2015.

Pour rappel, le réchauffement climatique se produit à un taux de 0,17 °C par décennie depuis 1950. Au rythme actuel, le monde connaîtrait une hausse de 1,5 °C de la moyenne des températures entre 2030 et 2052.

Légende : Illustration du réchauffement climatique

Crédits : Pixabay / CC0 Creative Commons

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !