Select Page

Pharrell Williams condamne l’utilisation d’une de ses chansons par Donald Trump

Pharrell Williams condamne l’utilisation d’une de ses chansons par Donald Trump

A l’heure où l’Amérique est touchée par l’attentat antisémite le plus meurtrier qu’elle ait jamais connu, Donald Trump a choisi de passer « Happy », tube de Pharrell Williams lors d’un meeting dans l’Indiana. Un mauvais goût que le chanteur n’a pas apprécié.

Hollywood Reporter rapporte que Howard King, l’avocat de ce dernier, vient d’adresser une lettre au président des États-Unis. Il y condamne toute réappropriation politique des chansons de son client, et le menace de poursuites judiciaires. Mais le chanteur s’offusque surtout de l’indécence d’un tel choix musical, quelques heures à peine après la fusillade de Pittsburgh en Pennsylvanie, survenue dans une synagogue. Avec 11 morts et 6 blessés, cet attentat constitue en effet la tuerie antisémite la plus meurtrière jamais survenue aux Etats-Unis. Le chanteur ira-t-il jusqu’à assigner Donald Trump en justice ? Une affaire à suivre…

Légende : Pharell Williams le 6 juillet 2017

Crédits : Frank Schwichtenberg / Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !