Select Page

Petite hémorragie au Rassemblement national

Petite hémorragie au Rassemblement national

En quelques mois, le groupe Rassemblement national au Conseil régional des Hauts-de-France est passé de 54 à 42 membres. Six des dissidents ont rejoint les Patriotes de Florian Philippot. Les affaires judiciaires autour du financement de l’ancien Front national explique en partie ces départs à répétition. Pour Alexis Salmon, démissionnaire : « Il ne se passe pas une semaine sans qu’on apprenne dans la presse une nouvelle affaire et des nouvelles découvertes sur les comportements, on tombe de haut.

Le fonctionnement du parti est aussi mis en cause. « Le parti en est à demander à ses militants de payer eux-mêmes leurs affiches, c’est d’une absurdité incroyable. On a un parti qui ne fonctionne plus, je pense que Marine n’est pas forcément très bien entourée ni bien conseillée », explique le même Alexis Salmon.

Ce mercredi 5 septembre, certains dissidents se sont réunis à Arras, dans le Nord, pour envisager la création d’un groupe de rassemblement des droites.

Légende : Marine Le Pen, le 22 avril 2012

Crédits : Rémi Noyon / Flickr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !