Select Page

Perquisition à la FI : François Ruffin évoque « un profond sentiment d’injustice »

Perquisition à la FI : François Ruffin évoque « un profond sentiment d’injustice »

Le député FI, à la gare de Pau, pour se rendre au « site de Sanofi de Mourenx, dans les Pyrénées », a tenu à revenir sur la perquisition de « l’appartement de Jean-Luc Mélenchon, celui de la secrétaire générale du groupe, le local de la France insoumise et celui du Parti de gauche ». Il a tenu à dénoncer le deux poids deux mesures, évoqués par l’ancien candidat à la présidentielle avant lui. Il écrit :

« Je voudrais dire ici mon profond sentiment d’injustice.
Il y a un homme qui a mené sa campagne main dans la main avec les maîtres de la presse, les maîtres des télécoms, les maîtres du médicament, tout le CAC40 réuni, qui baigne dans les affaires comme un requin en eaux troubles,
il y a un homme qui a profité du ministère de l’Economie, et son ancien collègue du budget Christian Eckert en témoigne, pour lancer sa campagne présidentielle sur les deniers publics,
il y a un homme qui s’est entouré de ministres, de collaborateurs, gavés de stocks options, d’affairistes de l’immobilier, de champions du conflit d’intérêts,
il y a un homme qui, retour sur investissement, fait des lois sur mesure pour ses amis financiers, du secret des affaires à la vente des aéroports en passant par la suppression de l’ISF, par la flat tax, par le CICE renforcé, etc.
il y a un homme qui, c’est sous notre nez, opère la fusion de l’Etat avec l’oligarchie, écarte chaque jour l’intérêt général au profit des multinationales. »

Il conclu :

« On peut apprécier ou non Jean-Luc Mélenchon.
On peut apprécier ou non la France insoumise.
Et je ne suis pas, loin de là, le plus “corporate” des députés FI.
Mais le souci, pour moi, n’est plus là. Et avec un peu de gravité, je voudrais m’adresser simplement aux Républicains de ce pays : c’est la question démocratique qui est désormais posée. Et de cette épreuve, avec le peuple, avec les gens, je suis convaincu que nous sortirons plus forts. »

 

Légende : Photo de couverture de la page Facebook de François Ruffin

Crédits : Capture d’écran

6 Comments

  1. Jean François DRON

    Je suis totalement en désaccord avec la F I et particulièrement avec JLM mais il n’empêche que je ne peux accepter ce qui vient de se passer. Ces perquisitions sont inacceptables et remettent en question l’indépendance de la justice ou pire encore la justice à la t^te du client. on peut comprendre maintenant à quoi jouait Bénalla et son entreprise de police privée. La proposition de Macron de « Ubériser la police » » rentre totalement dans ce cadre. en somme il nous prépare ce que j’appellerai un « goulag mou » c’est çà la démocratie macronienne.A combattre et éradiquer jusqu’au dernier.

    Réponse Signaler un abus
    • FRANC SERRES

      Et surtout que ce n’est pas le seul dans la vrai gauche qui est inquiété de cette façon comme avec http://www.filoche.net/

      C’est toujours le même procédé des procès d’intentions sans grandes réalités.
      Et oui parce qu’aujourd’hui même Gérard filoche, ce grand inspecteur du travail est inquiété pour n’importe quoi.

      Mais surtout ils sont rendu au silence pour asseoir la dictature des rentiers.
      Vous savez ces vrais fainéant qui se gavent sur le dos des autres en les exploitants et les volants grâce aux règles qu’ils imposent aux autres…

      Réponse Signaler un abus
  2. Gérard FOUCHEROT

    Cette perquisition signifie que la seule et vraie opposition dans ce pays est la France Insoumise. La FI fait peur au Pouvoir parce qu’elle est la seule à dénoncer le pouvoir macronien sur le fond. Finalement, il faut voir le côté positif de l’opération. Et dénonçons les atteintes grandissantes à la démocratie en France.

    Réponse Signaler un abus
    • Yannis

      Effectivement, et cette nouvelle étape dans l’intrumentalisation de la Justice à des fins politiques, versant dans les méthodes mafieuses et antidémocratique, ne peut que faire penser à la manière dont Dilma Roussef au Brésil a été destituée et comment Lula, principal candidat de gauche crédité d’un très grand nombre de voix pour les présidentielles actuelles, a été emprisonné, uniquement sur des accusations mensongères et de la corruption, Conclusion, le candidat d’extrême droite brésilien, raciste, sexiste et homophobe entre autres joyeux aspects, fait frémir les rédactions en France car il est assuré d’avoir le job… Quand on risque bien de se retrouver trés bientôt prisoniers du même schéma, des citoyens ayant perdu tout boussole politique et les prochaines élection européennes faussées, disqualifiées, afin de ne surtout pas remettre en question la politique mortifère de l’UE et ses applications directes en France. Ce qui est la ligne de route de Macron.

      Réponse Signaler un abus
    • Jean-Paul B.

      Une « Vraie Opposition » qui organise un apéritif « impromptu » avec caméras dans un bistrot de Marseille avec Macron?
      J’ai comme un léger doute sur l’adjectif « vraie ».

      Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !