Mort d’Adama Traoré : une expertise exonère les gendarmes

Mort d’Adama Traoré : une expertise exonère les gendarmes

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour la famille d’Adama Traoré, décédé le 19 juillet 2016, à la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise). Les gendarmes sont soupçonnés depuis deux ans d’être responsables de l’asphyxie du jeune homme âgé de 24 ans à l’époque. Après deux autopsies consécutives, une expertise en 2016, une deuxième aux conclusions divergentes un an plus tard, la science peine toujours à expliquer sa mort. Le Monde vient de se procurer un nouveau document médico-légale de synthèse, réalisé par quatre médecins et rendu aux deux juges d’instruction le 18 septembre. Dans ce document que Le Monde a consulté, les quatre experts exonèrent les gendarmes de toute responsabilité. Pourtant, ils récusent l’idée avancée par les précédentes expertises qu’Adama Traoré avait un cœur défaillant. Sa taille importante était plus certainement due à sa pratique sportive intensive qu’à une malformation. Les conditions de sa mort restent donc à élucider.

Légende :  Assa Traoré, soeur d’Adama, en première ligne depuis deux ans pour défendre la vérité, le 21 juillet 2018.

Crédits : Chris93 / Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !