Macron : Un discours qui n’a pas séduit les Gilets jaunes

Macron : Un discours qui n’a pas séduit les Gilets jaunes

Emmanuel Macron a prononcé un long discours afin de faire des propositions concrètes sur la transition écologique et pour les Gilets jaunes. Sans succès pour le moment.

Le président de la République s’est exprimé ce mardi 27 novembre, depuis l’Élysée, afin de donner le cap de la transition écologique. Il a annoncé que la fiscalité des carburants sera adaptée aux fluctuations des prix afin d’en limiter l’impact pour les personnes qui utilisent beaucoup leur voiture. « Je refuse que la transition écologique accentue les inégalités entre territoires et rende plus difficile encore la situation de nos concitoyens qui habitent en zone rurale ou en zone périurbaine », a-t-il expliqué. Emmanuel Macron a annoncé une « grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale », qui doit permettre « dans les trois mois qui viennent » de répondre à la colère des Gilets jaunes en élaborant des « solutions », des « méthodes d’accompagnement ». Cette concertation devra être déclinée sur tout le territoire et associer associations, élus et représentants des Gilets jaunes, notamment. Un dispositif permettant d’ajuster la fiscalité sur les carburants à l’évolution des prix sera discuté lors de l’examen, mi-décembre, en deuxième lecture du projet de loi de finances pour 2019, a précisé l’Élysée.

Macron a évoqué la réduction du nucléaire, avec la fermeture de deux réacteurs nucléaires en 2027 et 2028 – en plus des deux réacteurs de la centrale alsacienne de Fessenheim, qui doivent s’arrêter au printemps 2020 et la sortie du charbon. Selon lui, « le nucléaire nous permet de bénéficier d’une énergie bas carbone et à bas coût ». Il a fixé à 2035 la date de réduction à 50 % du nucléaire dans la production d’électricité, contre 75 % aujourd’hui. Enfin, c’est le plus important, le soutien au développement des énergies renouvelables va passer de 5 milliards actuellement « à 7 à 8 milliards d’euros par an », a annoncé le président Emmanuel Macron, évoquant un triplement de l’éolien terrestre et une multiplication par cinq du photovoltaïque d’ici à 2030. Seulement 22 % des Français jugent ces mesures suffisantes selon un sondage paru ce mercredi matin pour Opinion way, RTL, LCI et le Figaro.

Dans le même temps, François de Rugy, le ministre de la transition écologique, a reçu deux Gilets jaunes à l’Élysée. A l’issue de la rencontre, un des représentants fraîchement nommé, Eric Drouet, a relayé un nouvel appel à manifester samedi prochain à Paris sur les Champs-Élysées. « Les Français n’ont pas du tout été convaincus », a-t-il affirmé. Il réclame, en outre, une nouvelle rencontre avec « le porte-parole du gouvernement ou le Premier ministre ». Ce dernier a eu du mal à défendre le mécanisme d’ajustement des taxes sur les carburants sur RMC et BFM TV, le lendemain du discours présidentiel.

Légende : Macron, le 27 novembre à l’Élysée

Crédits : Capture d’écran / YouTube / Le Monde

Trackbacks/Pingbacks

  1. Édouard Philippe annonce qu'il n'y aura pas de coup de pouce du SMIC | Le Média - […] Premier ministre était sur BFM TV ce 28 novembre, chez Jean-Jacques Bourdin, afin de défendre le discours d’Emmanuel Macron…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !