Select Page

L’homosexualité dépénalisée en Inde

L’homosexualité dépénalisée en Inde

Fruit d’un long combat dans un pays encore très conservateur, la Cour suprême indienne a interdit ce 6 septembre l’utilisation contre les homosexuels d’un article 377 du code pénal qui punit les « relation charnelles contre nature ». La lutte démarre dans les années 90, lorsqu’une association de malades du sida a demandé pour la première fois à la justice d’invalider l’article problématique. Mais ce n’est qu’en 2009 que la cour d’appel de Delhi invalide ce texte, sur requête d’une autre ONG.

Le combat contre l’homophobie ne fait que commencer dans le Sous-Continent. Le Rashtriya Swayamsevak Sangh, plus grande organisation hindouiste du pays, dont est issu le Premier ministre Narendra Modia, combat férocement l’homosexualité. Il a néanmoins fait récemment un petit pas en avant. « L’homosexualité n’est pas un crime, mais ce n’est pas naturel non plus », a affirmé un porte-parole du mouvement. Le BJP, parti au pouvoir, a refusé de commenter le jugement, mais beaucoup de ses membres l’ont condamné. Enfin, le Congrès national indien dans l’opposition (centre gauche), a positivement « accueilli cette victoire contre les stigmatisations ».

Légende : Les ghats de Nashik et l’autel dédié à Hanuman

Crédits : Jean-Pierre Dalbéra / Flickr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !