Select Page

Les banques soupçonnées de facturations abusives

Les banques soupçonnées de facturations abusives

Une étude réalisée par 60 millions de consommateurs et l’Union national des associations familiales ont réalisé une étude qui a permis de mettre en lumière des pratiques de facturation que les banques mettent en place sur les opérations bancaires. C’est ce qu’on appelle le découvert rétroactif. Un dispositif inventé par les groupes Banque populaire/Caisse d’épargne et Crédit mutuel.

L’étude explique que « dés lors que le compte termine la journée au-delà du découvert autorisé, toutes les opérations de cette journée font l’objet d’une commission d’intervention de 8€, y celles qui ont lieu lorsque le compte est encore créditeur (c’est à dire dans « »vert ») ».

Les deux associations ont également fustigé le manque de volonté des banques de tendre la main au « clients fragiles ». Ils déplorent que le « »plafonnement des frais d’incident à 200€ ne soit jamais proposé aux clients en difficulté. » Selon l’étude, ces pratiques permettent aux banques « un chiffre d’affaires annuel de 6,5 milliards d’euros. »

Le ministre de l’Économie Bruno Lemaire aurait demandé des éclaircissements et a promis des sanctions si ces pratiques se révélaient illégales.

Légende : cartes de paiement

Crédits : PxHere

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !