Select Page

Le Sénat adopte un texte anti-Black bloc

Le Sénat adopte un texte anti-Black bloc

Présenté par le président des sénateurs LR, Bruno Retailleau, le texte adopté ce mardi 23 octobre, contient un ensemble de dispositifs répressifs. Les préfets pourront dorénavant prononcer des interdictions de manifester à l’encontre d’individus susceptibles de représenter une « menace grave » pour l’ordre public. Il pourra également autoriser « pendant les six heures qui précèdent » une manifestation et jusqu’à sa dispersion, « dans un périmètre délimité », des palpations de sécurité et fouilles de sac. Enfin, le texte de loi propose notamment de transformer l’infraction de dissimulation volontaire du visage dans une manifestation en un délit puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

Le Sénat prétend par ce texte « prévenir et sanctionner les violences lors des manifestations ». La proposition de loi a été votée en première lecture à main levée, avec les voix LR, centristes, et Indépendants. A l’inverse, PS, CRCE (à majorité communiste) et LREM ont voté contre. La gauche dénonce un texte liberticide.

Légende : Manifestation contre la loi travail, 31 mars 2016, à Paris

Crédits : Capture d’écran / YouTube / Taranis News

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !