Le PSE de l’usine Ford Blanquefort a été rejeté

Le PSE de l’usine Ford Blanquefort a été rejeté

C’est une bonne nouvelle qui est arrivée hier aux ouvriers de l’usine Ford en Gironde. La préfecture a en effet rejeté le PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi) qui aurait été à l’origine de plusieurs destructions d’emplois. C’est la direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) qui a rendu, en retard, sa décision.

« Les éléments de la procédure, au regard des points de contrôle qui s’imposent à la Direccte Nouvelle Aquitaine, conduisent à rendre une décision de refus d’homologation du document unilatéral valant pan de sauvegarde de l’emploi. Cette décision a pour objectif de sécuriser l’ensemble des parties, en pointant la non-conformité de la procédure au regard des éléments de droits attendus », explique la préfecture de Gironde dans son communiqué. Le communiqué tempère toutefois, expliquant que les « difficultés du repreneur pour finaliser son projet » ne permettait pas de « garantir la réussite » de la sauvegarde du site de Blanquefort.

Pour Philippe Poutou, délégué CGT de Ford : « Cela va obliger Ford à revoir sa copie et à étudier plus sérieusement le projet de reprise défendu par les élus du comité d’entreprise. » Si rien n’est encore gagné, la décision de la préfecture permet tout de même un gain de temps précieux.

Légende : Entrée du site Ford Blanquefort

Crédits : Nicolas Tucat / AFP

1 Comment

  1. Jean-Paul B.

    Je croyais pourtant que Philippe Poutou était favorable à la libre circulation et ce que cela implique?

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !