Le président d’Interpol aurait disparu en Chine

Le président d’Interpol aurait disparu en Chine

Une enquête vient d’être ouverte sur la disparition de Hongwei Meng, le président chinois d’Interpol, dont le siège se situe à Lyon. Il n’a plus donné signe de vie depuis le 29 septembre dernier, date à laquelle il a quitté la France pour un déplacement en Chine. Son épouse inquiète a signalé sa disparition aux autorités françaises et a été entendue par la police judiciaire. Âgé de 64 ans, il a pris la tête de l’organisation de coopération internationale de police criminelle, en novembre 2016, pour quatre ans. Ancien vice-ministre de la Sécurité publique et poids lourd du Parti communiste chinois, il a succédé à la française Mireille Ballestrazzi. Cette première nomination d’un Chinois à ce poste avait été critiquée par des organisations de défense des droits de l’Homme. La Chine a longtemps utilisé Interpol « pour arrêter des dissidents et des réfugiés à l’étranger », s’était inquiété notamment Amnesty International.

Légende : Meng Hongwei, juillet 2017

Crédits : Capture d’écran / YouTube / Interpol

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !