Le licenciement de Jérôme Kerviel confirmé

Le licenciement de Jérôme Kerviel confirmé

Ce mercredi 19 décembre, la cour d’appel de Paris a jugé « fondé » le licenciement de Jérôme Kerviel par la Société générale en 2008 pour faute grave. Cette décision annule la condamnation de la banque aux prud’hommes, premier succès judiciaire de l’ex-trader face à son ancien employer, en 2016. Le conseil de prud’hommes, juridiction paritaire issue du monde du travail, avait estimé que Jérôme Kerveil avait été licencié « sans cause réelle ni sérieuse » et dans des conditions « vexatoires ». La Société générale avait été condamnée à lui payer quelque 455 000 euros, dont un bonus de 300 000 euros pour l’année 2007. Mais la banque avait aussitôt fait appel. L’ancien trader, débouté de ses demandes en appel, ne touchera pas ce bonus. « Il convient de réformer le jugement [des prud’hommes], de dire le licenciement de Jérôme Kerviel fondé sur une faute grave, de le débouter de ses demandes subséquentes en paiement des indemnités de rupture et de dommages-intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse », indique l’arrêt de la cour d’appel, consulté par l’AFP.

Légende : Jérôme Kerviel sur On est pas couché le 27 octobre 2012Crédits : Capture d’écran / YouTube / France 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !