Select Page

Castaner voulait une réforme de l’impôt sur les successions, Macron le rembarre

Castaner voulait une réforme de l’impôt sur les successions, Macron le rembarre

Christophe Castaner a exposé chez nos confrères de La Dépêche les grandes lignes du gouvernement concernant le droit de succession et la réforme de son imposition. Ce dernier a parlé d’une « réflexion sans tabou » pour réformer cet outil de façon à mieux « lutter contre la progression des inégalités de naissance ». Il explique en outre que ce même outil « n’a pas suivi l’évolution de la société et les nouvelles formes familiales ».

Pour l’heure, le dispositif prévoit un abattement de 100 000€ en ligne directe parent-enfants, puis s’applique selon une échelle de barème de prélèvement pouvant atteindre 45 % pour les parts supérieurs à 1,8 millions d’euros. Ce taux peut aller jusqu’à 60 % en cas de parenté éloignée. Depuis, certaines conditions ont été admises pour permettre d’alléger l’imposition.

Emmanuel Macron aurait clairement affirmé son refus de toucher à l’impôt sur les successions. Si ce projet pourrait séduire à sa gauche, il pourrait aussi et surtout rebuter l’électorat du centre-droit, également cher à LREM. Au plus bas en terme de popularité, le président Macron ne semble pas prêt à « s’attaquer à un sujet aussi explosif ».

Les droits de succession sont une manne importante de recettes fiscales. En 2016, Eurostat explique que la France avait enregistré 12 milliards d’euros de recettes.

Légende : Christophe Castaner

Crédits : Clément vaillant/Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !