Select Page

L’Association des maires ruraux de France divulgue ses cahiers de doléances

L’Association des maires ruraux de France divulgue ses cahiers de doléances

Le 8 décembre dernier, plusieurs mairies ont ouvert des cahiers dans le but de recueillir les doléances de leurs administrés. Ces cahiers ont été récupérés et synthétisés hier par l’Association des Maires Ruraux de France. Les propositions émanant ainsi de l’expression de plusieurs Français situés essentiellement en zones rurales donnent des éclaircissements intéressants, deux jours après la « lettre d’Emmanuel Macron aux Français ».

Depuis le début, le gouvernement dit tout et son contraire. Il veut « garantir l’indépendance » du Grand Débat mais nomme deux « petits » ministres pour l’animer. Il veut éviter les thèmes de l’immigration et de la peine de mort puis leur ouvre finalement la porte pour fermer celle concernant l’ISF ou le CICE alors que la fiscalité doit faire partie des quatre axes principaux du débat… Les cahiers de doléances sont aussi clairs qu’ils sont en décalage avec la « lettre d’Emmanuel Macron ». La majorité des revendications concernent la justice sociale : revalorisation du SMIC, revalorisation du minimum handicap, indexation du pouvoir d’achat sur l’inflation sont très souvent évoqués, à en croire nos confrères de France 3 Occitanie.

Après la justice sociale… la justice fiscale. Sans surprise, l’ISF est abordé au même titre que la lutte contre la fraude fiscale, la taxe d’habitation ou encore la taxation des entreprises. Sujets sur lesquels le gouvernement est probablement le plus « inflexible ». La question du territoire et des inégalités qui y sont reliées est en troisième position des préoccupations des doléances exprimées. Ces doléances collectées par les maires ruraux de France seront remises au président de la République, au Premier ministre, au Président de l’Assemblée nationale, au président du Sénat ainsi qu’au Conseil économique, social et environnemental.

Mediapart, qui s’est intéressé aux doléances exprimées auprès des mairies de la Meuse et de Meurthe-et-Moselle, fait un constat peu ou prou similaire. On y demande la revalorisation des pensions de retraite. « Pensez à l’ouvrier qui n’arrive plus à remplir leurs frigos », peut-on lire dans leurs colonnes. On parle de la CSG, aussi, qui a pénalisé beaucoup de retraités (et pas que). On y réclame aussi (et encore), le rétablissement de l’ISF ou encore la baisse de la TVA. Le CICE est toujours ciblé comme étant un « énorme gaspillage d’argent public ». « Il faut le supprimer pour les entreprises de plus de 300 salariés », peut-on lire également. Contrairement à ce qu’aimerait laisser croire Emmanuel Macron et son gouvernement, l’immigration et l’Islam occupent une place très marginale dans ces cahiers de doléances.

Légende s: le Référendum d’initiative citoyenne est aussi une des revendications phares des gilets jaunes

Crédits : koja

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !