La loi Pacte largement adoptée à l’Assemblée Nationale

La loi Pacte largement adoptée à l’Assemblée Nationale

La loi Pacte qui prévoit, entre autres, les privatisation d’ADP (Aéroport de Paris) et de la Française des jeux et la suppression des seuils sociaux et qui vise à « facilité de cycle de vie des entreprises » a été adoptée à l’Assemblée Nationale. Et largement. 361 voix ont approuvé le texte de loi contre 84 qui s’y sont montrées défavorables. Les 361 voix concentrent évidemment les députés LREM et deux tiers des députés UDI-Agir. Les Républicains se sont pour l’ensemble abstenus. La gauche, notamment les communistes et les insoumis, ont voté contre.

Cette loi « pro-entreprise » voulue par le chef de l’Etat devrait, selon les mots du ministre de l’Economie Bruno Le Maire, « apporter une pierre à cet édifice qui va permettre à chaque Français de vivre de son travail et à l’économie de se redresser ». Du côté de l’opposition, on déplore une loi « fourre-tout ». Les insoumis, sous l’impulsion de Mélenchon, fustigent les privatisations d’ADP et de la FDJ. Pour eux, c’est « une erreur de privatiser les derniers grands instruments dont dispose le pays ».

Légende: Bruno Le Maire

Crédits: Estonian Presidency/Wikimedia Commons

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !