Select Page

La journaliste Elise Vincent récompensée par le prix Albert-Londres

La journaliste Elise Vincent récompensée par le prix Albert-Londres

Le 80e prix Albert-Londres de la presse écrite a été remis ce lundi 22 octobre à la journaliste du Monde Elise Vincent. La journaliste a été récompensée pour six enquêtes signées entre juin 2017 et juin 2018, portant sur le terrorisme. Elise Vincent a reçu son prix à Instanbul des mains de Claire Meynial, journaliste du Point, lauréate en 2016.

Sorte de « Goncourt du journalisme », le prix Albert-Londres a été créé en 1932, par Florise Martinet-Londres, épouse du célèbre reporter. Il est décerné chaque année depuis 1933, le « meilleur Grand Reporter » de la presse. Seulement réservé à la presse écrite, en 1985 un prix de l’audiovisuel en né. En 2017, un prix  Albert-Londres du livre du livre a aussi vu le jour. David Thomson en a été le premier lauréat avec Les Revenants (Seuil), une enquête mêlant portraits et entretiens avec des Français de retour dans leur pays, après être partis faire le djihad en Syrie. Ce lundi, Jean-Baptiste Malet lui succédé pour son livre L’Empire de l’or rouge, une enquête sur les dessous du commerce mondial du concentré de tomates.

Légende : Albert Londres en 1923

Crédits : Creatuves Commons / Wikipedia 

3 Comments

  1. Antoine

    Il aurait été intéressant de voir les sujets sur lesquels elle a enquêté. Est-ce que vous avez des informations précises sur son activité entre juin 2017 et juillet 2018 ?

    Réponse Signaler un abus
    • Kévin Boucaud-Victoire

      Bonjour,

      Voici la liste des articles :
      Le djihad derrière les barreaux
      Prêcheur, autoentrepreneur, père de famille : itinéraire d’un salafiste français
      La croisade avortée de Logan N., ou l’histoire d’une tentation terroriste d’ultradroite
      « Dis-moi où est l’argent » : l’antisémitisme au cœur d’un procès
      A Toulouse, dope, foi et vendetta
      Cao Hua Qin, « protecteur » pour la diaspora chinoise, « parrain » pour la police

      Réponse Signaler un abus
  2. Thierry Dubois

    Felicitations à Madame Vincent. Il reste des journnalistes au « monde ». Enfin, si je ne me precipite pas, car je vais lire ces articles plus tard, car cette feuille de chou ne fait plus partie de mes sources d’info depuis lurette. Plenel, Minc et consorts font repoussoirs, et les degats sont permanents.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !