Select Page

La France insoumise annule sa venue à la Fête de l’Humanité

La France insoumise annule sa venue à la Fête de l’Humanité

Le député Insoumis Adrien Quatennens a décidé de ne pas se rendre à la Fête de l’Huma, comme il devait le faire ce samedi 15 septembre. La raison ? Une attaque de Ian Brossat, tête de liste PCF pour les européenne, contre la FI sur la question de l’immigration. Ce mardi 11 septembre, le député a tweeté : « Notre position sur l’ est la seule qui soit raisonnée. Il faut s’occuper de régler les causes qui poussent les populations à quitter leur pays ou région d’origine d’une part et créer les conditions d’un accueil digne et coordonné d’autre part. «  Le communiste a répliqué : « En 1939, mon grand-père juif a fui la Pologne pour échapper à l’antisémitisme. Heureusement pour lui, il est tombé sur des gens qui lui ont ouvert la porte, et non sur des doctes qui auraient disserté sur les 7 plaies d’Égypte avant de lui tendre la main. » Le lendemain Ian Brossat a dénoncé les positions de la FI sur le sujet dans un entretien accordé à L’Obs, ce 13 septembre. Pour lui, « ceux qui dissertent en permanence sur les causes de l’immigration le font pour ne pas traiter cette question-là. Dans l’évolution de Jean-Luc Mélenchon, il y a sans doute une part de marketing politique. » Adrien Quatennens a pris acte de cela et a annoncé « non sans regret » son absence dans un communiqué. Il parle d’une« référence insupportable [de Ian Brossat] au sort de sa famille face aux nazis » et dénonce « une invitation à créer des incidents pires que ceux des années précédentes contre les porte-paroles de notre mouvement ».

Légende : Adrien Quatennens dans le jardin des Quatre colonnes du palais Bourbon

Crédits : Jean-Luc Hauser / Wikimedia Commons

9 Comments

  1. Jean François DRON

    Bon de toute façoo la rupture est consommée. Il aurait bien trouvé un autre motif alors aucun regret.

    Réponse Signaler un abus
  2. Jean-Paul B.

    Face à la vague migratoire,les dirigeants du PCF et la tendance « No Border » de La France Insoumise (Clémentine Autain,Danièle Obono par exemple) sont sur la même longueur d’ondes: accueil de tous ceux qui se présentent et après on verra!
    Je me demande si Adrien Quatennens a bien conscience que la France Insoumise n’est pas très claire sur cette question,en témoigne la vigueur avec laquelle JLM a immédiatement « recadré » Djordje Kuzmanovic après ses propos dans l’Obs,lui qui qui a pourtant bien compris le danger représenté par les bisounours de Gôche qui veulent l’ouverture totale des frontières alors qu’il y a 6 millions de chômeurs en France.
    Ces « idiots utiles » du Patronat toujours en quête,lui,de main d’oeuvre à bas coût,vont pousser nombre d’électeurs populaires se sentant abandonnés à leur sort par la Gauche,dans les bras de l’Extrême Droite qui va encore les berner en réussissant à leur faire croire qu’elle va mieux les protéger.
    N’oublions pas que les migrants sont perçus comme étant en concurrence pour l’emploi avec les salariés les moins qualifiés ou les plus précaires (une grande partie du salariat) et rarement avec les journalistes,cadres,artistes ou professeurs d’université qui pourtant s’expriment le plus dans les médias.
    La France Insoumise devrait prendre le temps de bien réfléchir à cette question éminemment politique au sens noble du terme car elle va influer fortement sur le comportement des électeurs dans les prochains scrutins.

    Réponse Signaler un abus
    • Jean-Paul B.

      Je précise un fait avéré: la majorité des migrants sont des « migrants économiques » qui fuient la misère et non des « réfugiés » fuyant la guerre ou les persécutions dont ils sont victimes dans leur pays.

      Réponse Signaler un abus
      • Arthur Jeannot

        Même si c’est vrai (il faut les chiffres et les sources), la misère vient aussi de la guerre et des persécutions.

  3. Michel Marion

    Quel dommage que Ian BROSSAT ! Ne semble pas comprendre qu’il ne faut pas seulement tendre la main et ouvrir sa porte mais aussi avancer dans le sens de la guérison . Comprendre analyser et empêcher les raisons de l’appel à l’aide .

    Réponse Signaler un abus
  4. jcnello

    Le problème de l’immigration est extrêmement complexe et bien sûr politique. Que des dirigeants de parti utilisent des attaques aussi grossières et provocantes est choquant et scandaleux. Ian Brossat attise les braises et joue un rôle aussi funeste que le RN dans cette histoire, en a t-il conscience…?. Comme la FI, je suis certain au contraire que seule une position raisonnée et prenant en compte toute la complexité du problème peut éviter de futures violences et problèmes de société…mais comme l’a écrit quelqu’un ici, ce n’est peut être pas le plus productif électoralement.
    J’ai pour ma part le sentiment que certains dirigeants PCF sont prêts à tout pour continuer d’exister un peu…y compris à mettre le feu aux poudres !
    l’ « ancien monde » dans toute son acceptation…

    Réponse Signaler un abus
  5. Arthur Jeannot

    Pour être précis, c’est juste Mr Quatennens qui n’est pas allé à la fête à cause du point Godwin, la FI en elle-même a boycotté le discours de Pierre Laurent mais est allée à la Fête.

    Et pour répondre à l’argument de Mr Brossat (qui aurait été mieux sans insulte, mais bref) : je suis d’avis qu’il est possible de faire deux choses en même temps (ce serait illogique d’accueillir les personnes exilées en soutenant ne serait-ce que par inaction les guerres pour qu’il y a plus de personnes exilées à accueillir et à aider…). D’autant qu’il s’agit d’articuler des échelles de temps : accueillir les personnes exilées pour l’échelle immédiate, lutter contre les causes de cette privation de liberté de déplacement qu’est l’exil pour l’échelle de long terme (question radicale). Comme Victor Hugo défendait les personnes miséreuses et luttait contre la misère, on peut défendre les personnes exilées et lutter contre l’exil – d’autant que, en plus d’accueillir les personnes exilées, lutter contre l’exil est un très bon moyen de défendre les personnes exilées.

    Réponse Signaler un abus
    • yahiacirta

      Je suis assez d’accord avec ce commentaire. Il faut sans hésitation sauver les gens en danger et là ce sont des RÉFUGIÉS. Pour les migrants économiques, la question est complexe car liée à la famine, aux exclusions sociales, à la survie des familles, par exemple et ce sont des sujets humains qui demandent du tact, de la justesse et de la justice.

      Réponse Signaler un abus

Trackbacks/Pingbacks

  1. Philippe Poutou : "Au NPA, on est clairement pour la liberté de circulation" | Le Média - […] plus large. Entre le PC et LFI, c’est la guerre. C’est incroyable. Mélenchon ne va pas à la Fête…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !