La CGT appelle à une manifestation nationale pour le pouvoir d’achat

La CGT appelle à une manifestation nationale pour le pouvoir d’achat

Dans un communiqué, la CGT appelle « tous les citoyens, les salariés actifs et retraités » à manifester le samedi 1er décembre 2018. Bien que la principale revendication concerne le pouvoir d’achat, elle ne fait aucune mention au mouvement des « gilets jaunes » débuté le 17 novembre et dont les doléances sont les mêmes. « Alors que la France est en 2017 le 5e pays producteur de richesses dans le monde, le chômage, le travail précaire s’accroissent et plongent dans le désarroi de plus en plus de familles, de citoyens. La préoccupation d’une partie grandissante de la population est de boucler les fins de mois », dénonce le syndicat. Il réclame : « l’augmentation du SMIC à 1800 euros avec répercussion sur l’ensemble des grilles de salaires mais aussi des pensions et des minima sociaux » ; « la prise en charge des transports par les employeurs » ; « une TVA à 5,5% pour les produits de première nécessité, notamment le gaz et l’électricité » ; « une fiscalité juste, tenant compte des revenus, avec en premier lieu le rétablissement de l’impôt sur la fortune. » Il n’est pour le moment pas indiqué que des préavis de grève seront déposés pour les salariés travaillant ce jour là.

Légende : Communiqué de la CGT

Crédits : Capture d’écran / Site de la CGT

2 Comments

  1. Claude Hubert

    Bonjour
    Il est dommage que cette présentation de l’Appel de la CGT pour le premier Décembre soit à ce point ou tendancieuse, ou mensongère, ou insuffisante !
    Quand cet article semble indiquer que la CGT se démarque et intervient après le début du mouvement « Gilets Jaunes3, il oublie de préciser – peut-être n’a-t-il pas fiat de recherches assez poussées, peut-être a-t-il « oublié » de se renseigner – il ne dit pas que cette manifestation du 1er Décembre existe depuis des années (donc bien avant le 17 novembre 2018…), car elle est l’expression de la lutte contre le cômage, et pas seulement de la part de la CGT. D’autres mouvements de chômeurs y appellent chaque année ! D(ailleurs vous citez bien le début de l’Appel : …« appelle tous les citoyens, les salariés actifs et retraités » mais vous ne remarquez pas que les chômeurs ne sont pas évoqués à cet endroit, car, en effet, ils sont l’objet de cette démarche !! La fin de l’appel précise, vous auriez dû vous en apercevoir ; « Le 1er décembre, la CGT appelle tous les citoyens, les salariés actifs et retraités à se joindre aux manifestations des privés d’emploi pour exiger des réponses immédiates et précises de la part du gouvernement et du patronat »
    D’autre part, le préavis de grève n’est obligatoire que pour les services publics et doit être déposé s’il y a leiu, par leurs fédérations.
    Étant Socio du début et espérant que Le Média continue, j’avoue ne pas appeécier cette façon tendancieuse de traiter ce sujet et de tenter de discriminer ce syndicat.

    Réponse Signaler un abus
    • Jean-Paul B.

      Je suis d’accord avec vous sur les insuffisances de l’article concernant l’appel de la CGT à une journée d’action pour le pouvoir d’achat le 1er décembre.
      Cependant je trouve que la CGT (pour laquelle j’ai toujours de la sympathie!) fait malheureusement l’impasse dans ses analyses,
      sur le centre névralgique des attaques contre le modèle social de notre pays ,à savoir la Commission de Bruxelles et ses zélés collaborateurs « nationaux » (LREM-MODEM-PS-LR-EELV).
      La CGT,membre de la Confédération Européenne des Syndicats (CES),s’est liée les mains en adhérant à cette structure qui met les intérêts de l’UE au-dessus de ceux de la Patrie. Le refus d’examiner la possibilité de sortir démocratiquement et pacifiquement de cette structure, qui étouffe la souveraineté populaire et nationale par des traités empêchant toute réforme sociale ou fiscale pour le Bien Commun, est une impasse mortelle et ce refus pourrait amener malheureusement les classes populaires inquiètes à juste titre, à se tourner majoritairement vers des partis hypocrites qui leur font croire qu’ils sont les seuls à les défendre.
      Je reproche donc à la direction nationale de la CGT, sa mauvaise appréciation du danger que représente le carcan « européen » et des erreurs que cela entraine dans son analyse de la situation politique ainsi que dans la pertinence des combats auxquels elle nous appelle (parfois du bout des lèvres).

      Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !