Jean-Luc Mélenchon rencontre Jeremy Corbyn

Jean-Luc Mélenchon rencontre Jeremy Corbyn

Le leader de la France insoumise (FI) et le dirigeant du Labour se sont retrouvés ce lundi 24 septembre, en marge du congrès annuel du parti travailliste britannique. Les deux sexagénaires, 67 ans et 69 ans, ont échangé pendant quarante-cinq minutes en espagnol, qu’ils maîtrisent tous les deux. « C’était mieux en espagnol, parce que mon anglais… J’ai fait la bêtise de boycotter cette langue pendant dix ans. A l’époque en Amérique latine, on ne parlait pas la langue des gringos », raconte Mélenchon. Ils ont échangé sur la crise que traverse l’Europe actuellement. Le député de la FI a néanmoins refusé de s’exprimer sur le Brexit en cours. En revanche, pas question d’évoquer un Frexit. Pour rappel, Jeremy Corbyn est devenu en septembre 2015 le chef du parti de gauche le plus important d’Europe, avec 550.000 membres, et pourrait devenir Premier ministre britannique en cas d’élections anticipées. Il a pris la tête du parti acquis au néolibéralisme depuis les années 1990 en se positionnant à gauche de celui-ci.

Légendes : Jeremy Corbyn, 12 septembre 2013

Crédits : YouTube / RevolutionBahrainMC / Wikimedia Common

9 Comments

  1. bernardcornut

    Un grand espoir d’une Europe à gauche, une vraie gauche; pouvant amener Blair et Sarkozy au tribunal, et aussi Netanyahu et GW Bush, en vue d’une Paix juste de l’Atlantique à l’Oural.

    Réponse Signaler un abus
  2. Olivier Grolleau

    c’est une dépêche de l’AFP ou un article d’un média éco-socialiste ? C’est l’âge de Corbyn et Mélenchon qui est intéressant ou leur positionnement particulier « à gauche » par rapport au capitalisme financier ? Hey, il faut peut-être moins de mots bateaux et plus d’infos… merci

    Réponse Signaler un abus
  3. Jean-Paul B.

    Jeremy Corbin,c’est le même qui propose un nouveau référendum sur le Brexit pour essayer d’annuler le « mauvais vote » du peuple au précédent et rester dans l’UE?
    Cela nous confirme dans nos doutes sur la sincérité de J-L Mélenchon dans sa critique de l’UE et de l’Euro
    car sur le sujet, il dit tout et son contraire (ne serait-il pas un Tsipras en puissance?).
    Il en va de même pour sa position sur la vague migratoire, il n’y a qu’à voir comment il a « re-cadré » Djordje Kuzmanovic quand ce dernier à évoqué en marxiste,les dangers potentiels qu’elle recèle pour les salariés et l’aubaine qu’elle représente pour le Patronat.
    Ne jamais oublier que le J-LM. se considère comme le fils spirituel (toujours fidèle) au prestidigitateur Mitterrand qui a enfanté Maastricht donc de l’Euro.

    Réponse Signaler un abus
    • Jean-Paul B.

      Rectificatif:
      – « DU prestidigitateur »…
      – « donc l’Euro »…

      Réponse Signaler un abus
    • bernardcornut

      le référendum fut influencé par des infos fausses et des propagandes, ce n’est pas le vote du peuple qui est mauvais ce furent les politiciens britanniques d’alors, notamment Boris Johnson, et les media. Mieux vaudrait une UE réorientée à gauche comme la souhaite JLM sincèrement, qu’une UE délabrée et à droite

      Réponse Signaler un abus
      • Jean-Paul B.

        Pour information je rappelle que les traités européens ne permettent pas d’orienter l’UE « à gauche » et changer les traités européens est une mission rendue impossible car cela nécessite l’accord de TOUS les pays membres!
        Je me désole qu’en 2018 certains sympathisants de JLM n’aient pas encore compris que ce carcan existe et,naïfs,persistent à rêver encore à une UE « sociale » comme le premier social-démocrate venu. À leur décharge il est vrai qu’ils ne sont pas aidés par la communication des têtes de liste LFI pour les prochaines élections au « Parlement » européen (particulièrement Charlotte Girard).
        Gros boulot en perspective pour dissiper les illusions.

  4. bernardcornut

    des votes majoritaires à gauche dans plusieurs grands pays européens et au Parlement Européen suffiront à faire établir des Directives européennes de gauche, même sans avoir à changer les traités par vote unanime, et notamment en avançant dans la convergence fiscale et sociale qui est l’essentiel pour aller vers une Europe de gauche.

    Réponse Signaler un abus
    • Jean-Paul B.

      Je me permets de vous contredire et vous faire part de ma crainte de vous voir entretenir la douce illusion
      d’ « Une Autre Europe » chère au PS/PCF/EELV/voire d’une partie de la nébuleuse LFI.
      Je conseille donc amicalement de lire ceux qui connaissent bien les traités européens,qui n’ont pas/plus d’ambitions électorales et qui ne sont pas réputés non plus pour être de Droite comme Jacques Sapir,Coralie Delaume,David Cayla,Pierre Levy ou même J-P Chevènement.
      À cet effet je joins un lien d’une tribune de Coralie Delaume et David Cayla publiée par Marianne lors de la primaire de « La belle Alliance Populaire » (interdit de rire!) qui est,bien entendu,toujours d’actualité.

      https://www.marianne.net/debattons/tribunes/europe-les-candidats-la-primaire-de-gauche-sont-ils-serieux

      Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !