Jair Bolsonaro largement en tête du premier tour de la présidentielle

Jair Bolsonaro largement en tête du premier tour de la présidentielle

Bien que le coup de force d’une élection dès le premier tour – désiré par le candidat de l’extrême-droite brésilienne – n’a pas eu lieu, ce dernier arrive néanmoins largement en tête à l’issu du premier tour de l’élection présidentielle. Du reste, avec 46,06% des suffrages exprimés, Jair Bolsonaro enregistre un score supérieur à ce qu’avaient prévu les sondages.

Dès l’annonce des résultats, Jair Bolsonaro s’en est pris aux « problèmes » liés aux urnes électroniques, sans lesquels « le Brésil connaîtrait déjà le nom du président de la République ». Au second tour, il sera opposé au candidat du Parti des travailleurs, Fernando Haddad, qui avait dû remplacer Lula au pied levé et qui sort du scrutin avec 29,24% des suffrages exprimés. Ce dernier n’a pas réussi à faire oublier aux brésiliens les divers scandales de corruption au sein desquels le PT est englué. De son côté, le candidat de l’extrême-droite brésilienne, connue pour sa nostalgie de la dictature militaire, profite de cette conjoncture. Ce dernier peine toutefois à faire l’unanimité du fait de ses propos homophobes et misogynes. Il a aussi promis la législation sur le contrôle des armes à feu pour que « ses concitoyens puisse s’armer contre les criminels ».

Le candidat du PT, qui projette de soutenir l’investissement public et de geler les privatisations en cours, espère un front républicain pour inverser la tendance et remporter l’élection présidentielle. A voir si Ciro Gomes, le candidat du PDT, le parti du centre-gauche qui a fait 12,5% des suffrages exprimés, daignera reporter ses voix sur Fernando Haddad.

Légende : Jair Bolsonaro

Crédits : Janine Moraes/Wikimedia Commons

1 Comment

  1. Jean-Paul B.

    Que pensent nos « vigies médiatiques » des résultats de ce premier tour au Brésil?
    Sauf erreur de ma part je n’ai pas entendu ces chantres de la démocratie et du Bien s’inquiéter de la possible/probable arrivée au Pouvoir d’un admirateur du régime militaire (un quasi fasciste quoi!).
    Si j’en crois le Journal de France Culture, les « marchés » ont accueilli les résultats avec une grande satisfaction,ceci expliquant peut-être cela.
    Nos « alliés » US non plus ne sont pas inquiets,voilà peut-être un indice que cet extrémiste néo-libéral fait partie du camp du Bien contrairement à Maduro pour rester sur le même continent!.
    Je commence à penser sérieusement qu’au mot « média » il devient nécessaire d’intercaler un « r » entre le « e » et le « d ».

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !