Il faut 6 jours en moyenne pour obtenir un rendez-vous chez le généraliste…

Il faut 6 jours en moyenne pour obtenir un rendez-vous chez le généraliste…

C’est une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, publiée lundi 8 octobre, qui s’est penchée sur la question des délais qu’il faut attendre pour obtenir un rendez-vous chez le médecin. Le service affilié au ministère de la Santé a analysé environ 23 500 rendez-vous médicaux demandés par pas loin de 10 000 français entre juin 2016 et mai 2017.

Les résultats montrent qu’il faut en moyenne 6 jours pour obtenir un rendez-vous chez un généraliste. Mais le pire concerne les spécialistes. Il faut attendre pas moins de 80 jours, en moyenne, pour avoir un ophtalmologiste. Pour un cardiologue, c’est 50 jours. Il faut compter environ un mois pour obtenir une consultation chez le dentiste, un mois et demi pour le gynécologue ou un rhumatologue et deux mois pour un dermatologue. Pour un pédiatre ou un radiologue, il faut généralement compter trois semaines.

Légende : consultation chez l’ophtalmo

Crédits : Angélica Martinez/Wikimedia Commons

1 Comment

  1. Yash

    ça serait bien de parler de la deuxième partie de l’article de France info qui vous a inspiré… On ne peut pas mettre dans le même panier des consultations de routine et des consultations aiguës…

    « Ces moyennes masquent toutefois d’importantes différences », précise la Drees, qui met en avant les délais médians : un rendez-vous sur deux est obtenu dans les 2 jours chez le généraliste, dans les 17 jours chez le dentiste et dans les 32 jours chez le gynécologue. Quelle que soit la spécialité, l’attente est nettement réduite « lorsque la demande de rendez-vous fait suite à l’apparition ou à l’aggravation de symptômes ».

    Malgré des délais parfois jugés « trop longs », la plupart des patients obtiennent un rendez-vous : seules 5% des demandes n’aboutissent pas avec les généralistes. Dans ces cas, plus d’un Français sur deux (56%) contacte un autre professionnel de santé et un sur trois (32%) renonce à se faire soigner, un infime minorité (3%) se reportant vers les urgences hospitalières.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !