François Ruffin donne la liste des députés qui se sont opposés à l’accompagnement des enfants handicapés

François Ruffin donne la liste des députés qui se sont opposés à l’accompagnement des enfants handicapés

François Ruffin a donné la liste des 70 députés, principalement LREM et Modem, qui ont « empêché qu’un débat ait lieu sur le statut des accompagnant.es pour enfants handicapés », sur son site internet. « Nulle délation, juste de l’information sur les choix de vos élus », a précisé le député LFI.

LREM : 
Damien Adam
Aude Amadou
Didier Baichère
Aurore Bergé
Pascal Bois
Céline Calvez
Émilie Cariou
Lionel Causse
Jean-René Cazeneuve
Sylvie Charrière
Fannette Charvier
Fabienne Colboc
François Cormier-Bouligeon
Dominique David
Marc Delatte
Nicolas Démoulin
Jacqueline Dubois
Laurence Gayte
Perrine Goulet
Véronique Hammerer
Pierre Henriet
Sacha Houlié
Yannick Kerlogot
Rodrigue Kokouendo
Aina Kuric
Frédérique Lardet
Célia de Lavergne
Fiona Lazaar
Gaël Le Bohec
Fabrice Le Vigoureux
Jean-Claude Leclabart
Roland Lescure
Monique Limon
Richard Lioger
Didier Martin
Thomas Mesnier
Amélie de Montchalin
Sandrine Mörch
Zivka Park
Patrice Perrot
Béatrice Piron
Pierre-Alain Raphan
Cécile Rilhac
Véronique Riotton
Stéphanie Rist
Mireille Robert
Laurianne Rossi
Laurent Saint-Martin
Jean-Bernard Sempastous
Bertrand Sorre
Bruno Studer
Marie Tamarelle-Verhaeghe
Adrien Taquet
Stéphane Testé
Huguette Tiegna
Laurence Vanceunebrock-Mialon
Annie Vidal
Patrick Vignal

LR :
Brigitte Kuster

Modem : 
Philippe Berta
Marguerite Deprez-Audebert
Marc Fesneau
Isabelle Florennes
Jean-Luc Lagleize
Fabien Lainé
Philippe Latombe
Jean-Paul Mattéi
Philippe Michel-Kleisbauer
Bruno Millienne
Michèle de Vaucouleurs

2 Comments

  1. Monique Huetsylvain

    où est la réflexion ? le débat ? fondements d’une démocratie participative et délibérative ? où l’intérêt général prime sur la dictature des partis ?
    la democratie n’existe pas quand on ne sait pas qui décide de quoi ! il apparaît que les compétences ne sont pas évidentes chez ceux qui ont mandat pour décider, et qu’en tout état de cause, ils ne parviennent pas à prendre les decisions qui généreraient un mieux-être pour notre société. Des exemples existent où les citoyens ont été consultés avec à la clef des lois votées et des modifications constitutionnelles réalisées (Estonie, Irlande ..). Dans sa campagne, Macron promettait de « débloquer ce pays en faisant de la politique autrement, en m’appuyant sur la société civile ». Les citoyens doivent pouvoir exercer un contre-pouvoir ! Ici on voit très bien qu’il n’y a pas prise de décision (alors qu’elle s’imposerait !) pour une proposition de bon sens faite par LR. La colère de François Ruffin FI est légitime ! « vous les marcheurs vous êtes 300 et vous ne faites que voter contre toutes les propositions, amendements qui proviennent des autres formations politiques ! » Ici en l’occurrence, tous les députés ont soutenu la proposition sauf ceux d’en Marche dressés à lever le doigt CONTRE. Il s’agit là d’une caricature de la discipline parlementaire qui empêche toute délibération. L’idéal d’un parlement n’est il pas que des gens y viennent pour discuter de l’intérêt général ? Nous avons un parlement qui soutient ou accuse, il ne fait plus les lois. Nous ne voulons plus de ce système totalement improductif et anti-démocratique !

    Réponse Signaler un abus
  2. Zeb

    Si François Ruffin fait lui même le serment de ne jamais faire obstruction à une bonne loi dont ses adversaires auraient eu l’idée, ça passe…mais ce genre de dénonciation est à double tranchant, il se doit désormais d’être absolument irréprochable, lui et ses camarades de jeu.

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !