Edouard Philippe tente de calmer les gilets jaunes, en vain ?

Edouard Philippe tente de calmer les gilets jaunes, en vain ?

Le gouvernement d’Édouard Philippe serait-il en train de reculer ? Le Premier ministre a annoncé, hier, une série de mesures visant à apaiser la colère des gilets jaunes. Celle-ci aurait pour but de favoriser le pouvoir d’achat des Français. « Aucune taxe ne mérite de mettre en danger l’unité de la nation », a déclaré le chef du gouvernement. Parmi ces mesures, un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants. Dans l’immédiat, la mesure est suspendue pour six mois. Idem pour le renforcement des conditions du contrôle technique. L’augmentation des tarifs du gaz et de l’électricité sera elle aussi bloquée.

Ces annonces pourraient intervenir trop tard. Hier à la bourse du travail étaient réunis des travailleurs de Paris et sa banlieue pour discuter de l’avenir du mouvement et surtout d’une grève générale. Le Média s’y était d’ailleurs rendu :

Du côté d’Attac, ces annonces ne suffisent pas et demandent une réforme fiscale plus conséquente.

Pour les principaux intéressés, les gilets jaunes, « ces annonces sont un plâtre sur une jambe de bois ». « Ils sont complètement déconnectés. Ils n’ont pas compris ce qu’il se passait dans la rue. Ils font un moratoire pendant six mois pour qu’on évite de leur casser les couilles, qu’on ne bloque pas les commerçants à Noël », explique un gilet jaunes à nos confrères du 20 Minutes. « Samedi, ça va être le feu », conclut le gilet jaune.

Légende: Edouard Philippe et François de Rugy

Crédits: Remi Jouan/Wikimedia Commons 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !