Select Page

Des lycées du 93 écrivent à Blanquer

Des lycées du 93 écrivent à Blanquer

Le personnel enseignant de six lycées, à Aulnay-sous-Bois, à Bobigny, à Epinay-Sur-Seine, au Blanc-Mesnil, à Saint-Denis et à Stains, tous en Seine-Saint-Denis, ont écrit une lettre au ministre de l’Education, publiée sur Mediapart. Ils dénoncent les conditions « déplorables » dans lesquelles leur rentrée se déroule entre sureffectifs et violences autour des établissements. « Nos salles des profs sont peuplées d’enseignants passionnés, enthousiastes, qui aiment leur métier. Si nous avons décidé de nous mettre en grève durant ce premier mois de cours, c’est parce que nous nous sentions méprisés et instrumentalisés pour gérer une situation dont nous n’étions pas responsables, et nous l’avons dit », explique-t-il. « Très inquiets pour l’avenir », les professeurs craignent en plus « des réductions de postes ; tandis que [leurs] élèves sont toujours plus nombreux ». Selon eux, « les lycées sont dangereusement appauvris alors que rien dans leur nature n’a changé. » Les professeurs séquano-dyonisiens concluent : « Nous, enseignants de Seine-Saint-Denis, exigeons pour nos élèves, nos concitoyens, l’égalité républicaine. » Cette lettre intervient quelques jours après qu’une enseignante se soit faite braquer par un de ses lycéens avec une arme factice, pour qu’elle le note présent. Le hashtag #Pasdevague a été lancé sur Twitter par des professeurs qui dénoncent la violence qu’ils subissent au quotidien.

Légende : Article sur Mediapart

Crédit : Capture d’écran

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !