Select Page

David Graeber : les « bullshit jobs » rendent malheureux

David Graeber : les « bullshit jobs » rendent malheureux

Selon l’anthropologue David Graeber, une des sources actuelles de dépression, ce trouve ce qu’il appelle les « bullshit job ». Nous pourrions traduire cela par « job à la con ». A ne pas confondre avec « job de merde ». Par « job à la con », il convient de parler de ses emplois inutiles. Selon le chercheur, beaucoup de gens sont employés… à ne rien faire. CE sont essentiellement des « petits managers » qui « bossent une heure » et qui « surfent sur internet » tout le reste de leur temps. Au sein d’une entreprise, ils tendent à devenir plus nombreux que les employés.

Pour Graeber, ces emplois, au sein desquels ceux qui les occupent se sentent eux-mêmes inutiles, contribuent à rendre malheureux. Pendant ce temps, ajoute-t-il, les métiers les plus utiles (infirmier, enseignant, ect) sont de plus en plus mal payés.

Légende : David Graeber

Crédit : David Graeber / Wikimedia Commons

Trackbacks/Pingbacks

  1. Anne Hansen : "J'ai voulu parler des gens ordinaires lorsqu'ils avancent au milieu des cadavres" | Le Média - […] quelques années, la dénonciation des « bullshit jobs » est à la mode. De plus en plus de jeunes cadres plaquent…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !