Select Page

Brésil : Jair Bolsonaro élu président

Brésil : Jair Bolsonaro élu président

Le candidat de l’extrême droite brésilienne, Jair Bolsonaro, a été élu président. Il devance largement son opposant du Parti des travailleurs avec 55% des suffrages exprimés contre 45% pour Fernando Haddad. « Nous ne pouvons plus continuer à flirter avec le socialisme, le communisme, le populisme de gauche », a déclaré l’ancien militaire, nostalgique de la dictature, lors de son premier discours retransmis sur Facebook.

« Devant Dieu », il aurait promis de « défendre la Constitution, la démocratie et la liberté ». La liberté des grandes entreprises sans doute. Le candidat, durant la campagne, avait promis la privatisation massive des entreprises publiques brésiliennes ainsi que de rendre la banque centrale indépendante. Concernant la défense des « libertés individuelles », rien n’est moins sûr. Jair Bolsonaro avait tout de même promis de combattre le marxisme dans les écoles, d’augmenter le nombre de collèges militaires gérés par l’armée et d’assouplir la législation sur le port d’arme. En outre il a aussi assuré aux populations indiennes d’Amazonie qu’il ne leur « cédera pas un centimètre de plus ».

Mais le point le plus important de sa campagne, sur lequel on peut supposer qu’il a été élu, c’est la lutte contre la corruption. Ancien militaire et n’ayant jamais exercé de mandat au sein de l’exécutif brésilien, il a beaucoup invoqué la carte du « renouvellement » pour se mettre l’opinion dans la poche. Malgré 27 années passées au Parlement, il a effectivement emporté l’adhésion du camp « anti-corruption ». Amusant, quand on sait qu’il est accusé d’avoir influencé les électeurs via l’application WhatsApp. On peut aussi déplorer que la campagne de son rival, Fernando Haddad, ait été tronquée. Ce dernier avait dû remplacer Lula, alors qu’on était déjà à moins d’un mois du scrutin du premier tour.

Alors que l’entre-deux tours a été entaché de violences, venant notamment des partisans de Bolsonaro à l’encontre de la communauté LGBT et des électeurs du PT, le Brésil continue sa lente décadence.

Légende : Jair Bolsonaro

Crédits : Marcelo Camargo/Wikimedia Commons

Trackbacks/Pingbacks

  1. Christophe Ventura : "Il est plus que probable que les mouvements sociaux seront criminalisés au Brésil" | Le Média - […] dimanche 28 octobre, Jair Bolsonaro, candidat du Parti social-libéral (PSL) est élu président de la République fédérative du Brésil.…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !