Select Page

Allemagne : Angela Merkel compte se retirer de la vie politique

Allemagne : Angela Merkel compte se retirer de la vie politique

Ce lundi 29 octobre, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé qu’elle quittera la politique à la fin de son mandat en 2021 et qu’elle ne se présentera pas non plus à la présidence de son parti, la CDU (l’Union chrétienne sociale), en décembre. Présidente de son parti depuis 18 ans, et en fonction de chancelière depuis 2005, elle est notamment critiquée pour sa politique migratoire, et son impossibilité à calmer les tensions internes avec les socio-démocrates. Son retrait résonne ainsi comme une résignation face à la popularité grandissante de l’AfD (Alternative pour l’Allemagne), fondée en 2013. La CDU vient en effet d’essuyer un recul de 10 points aux élections régionales en Hesse, par rapport au dernier scrutin de 2013. A l’inverse, avec 12% des suffrages exprimés l’AfD a triplé son score. A l’heure où la chancelière déclare que « ce dernier mandat est [s]on dernier mandat de chancelière de l’Allemagne », le parti d’extrême droite nationaliste se félicite, et se prépare déjà pour les législatives de 2021.

Légende : Angela Merkel, le 23 septembre 2010

Crédits : Kuebi / Wikimedia commons

2 Comments

  1. Jean-Paul B.

    Mme Merkel,volant au devant des désirs du Patronat allemand,a ouvert les frontières à la grande vague migratoire en prenant bien soin de camoufler les véritables raisons de cette « générosité »,à savoir constituer une « armée de réserve » pour les capitalistes allemands, sous le vernis de « l’humanisme » pour mieux duper les gogos.
    Trois ans plus tard,l’Extrême-Droite est désormais en grande forme électorale dans ce pays berceau du nazisme!
    Chapeau l’artiste, quelle clairvoyance!
    À propos qu’en pensent ses thuriféraires dans nos partis politiques et nos médias énamourés?

    Réponse Signaler un abus
  2. Yannis

    Zone de fortes turbulences pour les « démocraties libérales ». Certain(e)s préfèrent s’eclipser après avoir détruit l’idée de la démocratie même, tout occupés à imposer l’ordolibéralisme et la suprématie de l’Allemagne capitaliste en Europe. Et oh, surprise, il y a de plus en plus d’inégalités en Europe, même dans un pays riche comme la France. Oh surprise, l’extrême droite redresse la tête et se voit aux portes du pouvoir. Oh surprise, il se pourrait que les grands décideurs économiques et financiers en Europe voient d’un oeil tout à fait complaisant une bonne épidémie de dictatures. Et les leçons de l’Histoire ??

    Angela Merkel sera peut-être la dernière figure forte de la « social-démocratie » européenne, pas du tout sociale en fait, avant l’arrivée d’un type de pouvoir beaucoup plus musclé et plus du tout démocratique pour le coup…

    Réponse Signaler un abus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !