Les adolescentes, victimes principales des crises humanitaires

Les adolescentes, victimes principales des crises humanitaires

C’est l’ONG Plan International qui a lancé l’alerte, ce lundi 24 septembre. Ils expliquent que les filles sont les grandes victimes des crises humanitaires. En « période de conflit, une fille a 14 fois plus de chance de mourir qu’un garçon ». En outre, elles subissent également les mariages forcées, les viols et la déscolarisation.

Selon les informations mises a disposition par Le Figaro, le Plan doit présenter à l’assemblée générale de l’ONU les conclusions de ses trois enquêtes menées dans des camps de réfugiés respectivement situés au Bangladesh, dans le bassin du lac Tchad ainsi qu’au Sud Soudan. Trois régions décrites comme « particulièrement instables ».

Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur le lien suivant et consulter les publications du Plan International sur ce sujet : https://www.plan-international.fr/publications

Légende : réfugiés Rohingya au Bangladesh

Crédits : Zlatica Hoke/Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Signez la pétition !

Devenez Socio

Derniers Tweets

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez cet article

Avec vos amis !